lundi 20 juin 2016

Paris - Maison-atelier Ozenfant - Le Corbusier, P. Jeanneret

Paris - 14ème - Maison-atelier du peintre Amédée Ozenfant
Architectes: Le Corbusier, Pierre Jeanneret
Construction: 1923

Paris - 14ème - Maison-atelier du peintre Amédée Ozenfant  Architecte: Le Corbusier  Construction: 1922



Paris - 14ème - Maison-atelier du peintre Amédée Ozenfant  Architecte: Le Corbusier  Construction: 1922



Paris - 14ème - Maison-atelier du peintre Amédée Ozenfant  Architecte: Le Corbusier  Construction: 1922

Le toit industriel a aujourd'hui été transformé en toit-terrasse.



Paris - 14ème - Maison-atelier du peintre Amédée Ozenfant  Architecte: Le Corbusier  Construction: 1922



Paris - 14ème - Maison-atelier du peintre Amédée Ozenfant  Architecte: Le Corbusier  Construction: 1922



Paris - 14ème - Maison-atelier du peintre Amédée Ozenfant  Architecte: Le Corbusier  Construction: 1922



Paris - 14ème - Maison-atelier du peintre Amédée Ozenfant  Architecte: Le Corbusier  Construction: 1922



Paris - 14ème - Maison-atelier du peintre Amédée Ozenfant  Architecte: Le Corbusier  Construction: 1922



Paris - 14ème - Maison-atelier du peintre Amédée Ozenfant  Architecte: Le Corbusier  Construction: 1922

Amédée Ozenfant, Le Pichet Blanc - 1926



Paris - 14ème - Maison-atelier du peintre Amédée Ozenfant  Architecte: Le Corbusier  Construction: 1922



Paris - 14ème - Maison-atelier du peintre Amédée Ozenfant  Architecte: Le Corbusier  Construction: 1922



Paris - 14ème - Maison-atelier du peintre Amédée Ozenfant  Architecte: Le Corbusier  Construction: 1922



Paris - 14ème - Maison-atelier du peintre Amédée Ozenfant  Architecte: Le Corbusier  Construction: 1922



2 commentaires:

  1. C'est plus joli avec le toit indus...mais bon, nous n'étions pas décisionnaires lors du changement!
    C'est quoi tout en haut du coup? Des grilles ou un treillis pour plantes?
    Sinon il doit y avoir une lumière de dingue à l'intérieur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai eu la chance de passer 35 années de ma vie dans cette formidable maison. En haut c'est un treillis pour les plantes qui fait aussi office de garde corps (nous avons été 4 enfants turbulents et la hauteur est vertigineuse). La lumière qui baigne l'atelier et la salle à manger est simplement incroyable, à la hauteur de cette demeure magique. Le toit indus avait son charme, c'est certain mais je vous assure que les moments passés sur cette terrasse à deux niveaux méritaient qu'un peu de l'esprit originel soit détourné sans pour autant n'avoir jamais été trahi. Les petits dèj, déjeuners, dîners, après midi détente et d'étude, fêtes et soirées intimes qui s'y déroulèrent s'inscrivent sans nul doute dans l'idée du bien être que Le Corbusier a toujours prôné, il fut d'ailleurs l'un des fervents défenseurs du toit terrasse ! Celui ci est au final l'interprétation de ce qu'il aurait pu faire.

      Bien à vous,

      Matthieu

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...