lundi 7 octobre 2013

Paris - Ambassade Afrique du Sud - Oeuf Centre d'Etudes

Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud - South African Embassy
Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.
Intégration: L'Oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida
Construction: 1974

Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974




Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974




Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974




Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974




Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974




Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974




Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974




Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974




Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974




Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974




Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974




Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974




Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974




Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974




Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974


"Une cage de verres caparaçonnée"
textes: Architecture Intérieure - Juin-Juillet 1974

Il est des rues que le pouvoir d’une ligne ou d’un volume nouveau arrache à une somnolence sans histoire pour les ramener à un état où, à nouveau, l’événement peut exister, pour les rendre à la vie. Le Quai d’Orsay a vécu cette histoire ; le prince charmant étant en l’occurrence une nouvelle construction, l’Ambassade d’Afrique du Sud. Plus que toute autre expression architecturale une ambassade se doit d’être signifiante. Deux fonctions essentielles, en effet, lui sont dévolues : être une vitrine et transmettre l’image du pays dont elle abrite la représentation, ou du moins celle que celui-ci souhaite donner à la nation d’accueil ; être le lieu privilégié d’une activité, politique et économique, avec tout ce que cela peut impliquer de discrétion et même de secret. A cela, il convient, également, d’ajouter une certaine notion de sécurité quasi-militaire contre les attentats ou autres exactions possibles. Le parti architectural, une cage de verre caparaçonnée montée sur un socle minéral, reprend et exprime ces fonctions, tant sur le plan objectif, c’est-à-dire dans la conception de l’ouvrage, que sur le plan subjectif, c’est-à-dire dans le jeu des volumes, le dessin des lignes, la modénature de la façade ou des plafonds. Ce parti permettait de concilier, les injonctions fonctionnelles du programme (établi à Prétoria, il se limitait à l’exposé des différents services à implanter), les impératifs de sécurité et la nécessité de créer un cadre, qui soit, tout à la fois, humain et prestigieux. Le principe retenu pour les fondations est celui des parois moulées.



Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974


Trois niveaux de sous-sol ont été ainsi réalisés sur un radier général, reposant sur 5 mètres de graveciment. Ils reçoivent les parkings et les différents locaux techniques : climatisation, transformateur, groupe électrogène de secours, autocommutateurs... Le principe constructif des structures est simple : des voiles de béton banché, réduits au minimum, supportent les planchers des dix niveaux : 3 de sous-sol un rez-de-chaussée, une mezzanine et cinq niveaux d’étages. En plafond de la mezzanine, c’est-à dire entre le socle et la partie supérieure vitrée, une dalle en béton précontraint de 60 cm d’épaisseur reprend l’ensemble des charges supérieures qui lui sont transmises, non seulement par les voiles, mais également par les poteaux métalliques de section rectangulaire, ceux-ci étant légèrement en retrait de la façade vitrée qui, elle, est un véritable mur rideau. A l’intérieur de cette structure, les différents bureaux tramés sur 1,50 mètre sont répartis sur les trois façades. La volonté d’isoler au maximum .


Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974


l’ambassade proprement dite des services annexes a conduit les architectes à concentrer dans les deux niveaux du socle de l’édifice tout ce qui n’était pas directement de son ressort ainsi que les services généraux, et à créer, pour des raisons, à la fois pratiques et de sécurité, des accès indépendants. C’est ainsi que le Consulat et le service de l’Immigration prennent place au niveau 1. en mezzanine, celle-ci étant tantôt à claire-voie, tantôt occultée par une dalle de verre gravé. Le volume supérieur, porté par le socle, est conçu comme un cube de verre cuirassé, cube de verre dont le mur rideau ne possède pas d’ouvrant, à l’exception du niveau de l’ambassadeur (des châssis coulissants permettent l'accès a la terrasse sur le quai d Orsay).


Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974


Vue de l’extérieur, la façade présente une apparence assez fermée sorte de composition métallique ajourée, comme pour garder secrète les activités intérieures de la Chancellerie. Les façades sont donc modulées par des éléments en fonte d aluminium brut, traités à l’échelle des maisons voisines (2,20 m X 1,30 m X 0,80 m) et répondant a la forme d’un carré aux bords arrondis et dont l’un des angles est tronqué. Dans ces «boucliers» l’expression des concepteurs est à ce titre, significative — s inscrit une composition de petits carrés, eux aussi à bords arrondis, le carré chinois, qui sera le leitmotiv de l’ensemble du bâtiment. La nécessité de disposer, dans les bureaux, d’un maximum de lumière et d’éviter toute impression de claustrophobie a conduit à éloigner quelque peu les boucliers de la façade ; l'obstacle étant déplacé vers extérieur. la percution visuelle était réduite sans que le soit l'aspect confidentiel, voire austère dû à ce caparaçonnage. De ce fait, la vue depuis l’intérieur n’est pas arrêtée par la monotonie d’une allégé riqidement horizontale mais au contraire libérée de toutes les contraintes que créent, d ordinaire les espaces clos. Ainsi, dans les bureaux, l’ouverture sur Paris est très libre et chaque fois s’oriente sur un aspect particulier de la capitale. Au niveau supérieur, les coques d’aluminium sont inversées, mettant ainsi un point final à la composition et, sans l’affirmer de façon trop ostentatoire, marquant également l’étage de l’ambassadeur et de son cabinet.


Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974




Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974


Le choix de la fonte d’aluminium coulée répond à la nécessité de disposer d éléments légers, travaillés dans une matière noble et d’aspect cossue, tantôt brut, tantôt polie. Les boucliers de la façade traversent visuellement le vitrage, par la présence à l’intérieur d éléments appartenant à la même famille de formes, créant une liaison entre extérieur/intérieur et offrant un mobilier fixe à usage multiples. L’architecture intérieure de l’ambassade du sud a été conçue pour conserver la plus grande unité avec l’architecture générale du bâtiment. Son aspect général se résume graphiquement en une figure géométrique simple, le carré à bords arrondis. Déjà présent sur la façade, le carré chinois est roi à l’intérieur de l’édifice. Le choix de celui-ci n’est pas simple fantaisie, mais bien davantage le prolongement du parti architectural : un tracé orthogonal et donc strict, rendu non agressif par les bords arrondis, tout comme le bâtiment répond à une organisation très systématique et une structure rigide tempérée par des lignes et des volumes doux. Cette figure géométrique est l’âme de l’essentiel des formes, des motifs et des volumes qui composent l’ambassade, façades, plafonds, gravures sur glaces, revêtements muraux lamifiés, présentoirs de la zone d’exposition, etc... S’il existe, au rez-de-chaussée, un hall général pour l’immeuble, chaque niveau, à l’exception toutefois du premier (la mezzanine) dispose d’un hall particulier chacun étant traité en fonction de sa destination, soit pour recevoir des vitrines permettant l’exposition de produits en provenance d'Afrique du Sud, soit pour être des lieux d’accueil, de circulation avec zone d’attente, ou zone de jardin sec avec des plantes exotiques.




Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974




Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974


Dans ces halls, le plafond, par des formes en staff plus ou moins importantes, joue un rôle très important dans la mesure où il contribue à marquer et affirmer les différentes fonctions qui peuvent être les leurs. Dans deux de ces halls, les plus largement dégagés, sur un mur de 10 m X 2,50 m et faisant face aux deux ascenseurs, une mosaïque spécialement créée vient enrichir par sa composition et le choix des matériaux, l’ensemble du volume. Conçues dans le même esprit, à partir d’une même famille de formes, mais oubliant le carré chinois, ces deux mosaïques sont accompagnées par des plafonds particulièrement mouvementés — là, le carré chinois reprend ses droits — qui, par les volumes et les jeux d’ombres créés, ajoutent une nouvelle dimension à ces zones d’attente. Dans tous les cas. l’éclairage de ces halls est assuré par des rampes lumineuses abritées par des gorges, ou encore par des spots. Les trois autres niveaux de l’ambassade proprement dite sont davantage traités comme des circulations, le volume étant largement occupé alors, par des salles spécialisées : salle de projection, bibliothèque et salle de conférence. Chacune de celle-ci a été étudiée dans sa forme en fonction même de son utilisation, les coloris et matériaux habillant les parois extérieures, papago brun harmonique pour la salle de projection, jaune bouton d’or pour la bibliothèque et acier inoxydable pour la salle de conférence, participant à l'animation des halls.



Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974




Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974


Dans l’ensemble des bureaux courants, les plafonds sont traités en staff, modulés par des motifs (carré chinois), spécialement étudiés leur face interne qui est soit bombée, soit biseautée et dans ce cas différemment orientée, donne, avec l’éclairage indirect diffusé par des lampes à iode, une surface vivante rappelant par sa forme et son échelle les modillons polis des éléments extérieurs. La carrosserie des lampes à iode, elle aussi, été dessinée pour la circonstance. Fonctionnelle et esthétique, elle est fabriquée, là encore, en fonte d’aluminium avec des parties polies.



Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974


Bien que pas encore mis en place un mobilier spécifiquement conçu est prévu : le piétement en althuglass thermoformé et donc transparent supporte un plateau de stratifié à la face interne légèrement incurvée ; le siège, monté sur piétement plein en fonte d’aluminium polie, dispose d’un dossier composé de petits coussins en forme de carré chinois. Aujourd’hui le mobilier utilisé reste dans une gamme classique, en bois. La façade de l’immeuble ne possédant d’ouvrant, l’ensemble du bâtiment est climatisé. C’est une installation tout électrique du type « pompe à chaleur », avec récupération qui a été mise en place. Le principe adopté pour le traitement des locaux consiste en une distribution d’air en haute pression ; chaque bureau disposant d’une boîte de détente et d’une batterie électrique. En période d'inoccupation, la boîte électrique primaire, placée dans la centrale d’air, assure le traitement de celui-ci totalement recyclé, sous le contrôle d’un thermostat d'ambiance, de façon à combattre les déperditions par transmission et celles dues aux infiltrations.



Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974




Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974




Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974


Les calories contenues dans l’air extrait sont récupérées au moyen d’une machine  frigorifique. Ce système de récupération de la chaleur de l’air extrait des bureaux permet à la machine frigorifique de fonctionner pendant la période hivernale. Il permet, également, grâce à son condenseur, de récupérer le maximum de calories : le coefficient de performance varie entre 3.5 et 4, par rapport à la puissance de la machine, ce qui veut dire que, pour 1 kw absorbé sur le compresseur froid, il est fourni 3.5 à 4 kw d’énergie. D'autre part un système de détection incendie a été prévu dans la totalité des  locaux. Dans les gaines de reprises d’air, à chaque niveau et dans toutes les circulations, des détecteurs agissent par la variation d’ionisation de l’air (ions lourds de la chaleur et de la fumée) ; dans les autres locaux à affectation spéciale, tea-rooms, bibliothèque, salle de projection, etc..., la détection se fait par thermovélocimétrie ; dans la chaufferie, les locaux techniques et les parkings, enfin, les détecteurs obéissent aux vacillements d'infrarouge (les flammes influençant une cellule).


Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974




Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974


Les coefficients d'occupation des sols frappant le secteur où s’élève aujourd’hui l’ambassade étaient tels que les architectes n’ont utilisé que 50% du terrain pour le rez-de-chaussée. Les parties non occupées, au sol, ont donc été traitées en jardins alliant minéraux et végétaux. Le marbre de Carrare blanc qui habille les deux premiers niveaux de l’édifice se prolonge en dallage, ceinture des bassins en cascade et remonte le long des hautes jardinières qui, parfois, marquent la limite de propriété. Sur le quai d’Orsay, ce marbre blanc fait place à un mur monumental de granit noir, et à l’angle du quai et de la rue Moisan, à une dalle de glace fumée ambre qui laisse pénétrer les regards jusqu’au parvis d’honneur. Arbres, fleurs, feuillages persistants et bassins, ces derniers étant traités en carré chinois et revêtus de mosaïques à dominante bleue, agrémentent également la partie arrière du bâtiment qui devient, ainsi, un univers de réception de plein air particulièrement privilégié, en continuité avec le hall d’entrée, lien naturel entre les deux jardins, tant par les matériaux mis en œuvre, le marbre blanc que par l’ambiance, espaces dégagés et nobles. Cette continuité est en outre renforcée par des accès traités en glace.


Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974




Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974


Quelques critiques se sont élevées à rencontre de ce bâtiment sous le prétexte qu’il rompt l’harmonie du Quai d’Orsay, argument que les architectes réfutent : « l’architecture des immeubles formant l’environnement immédiat de l’ambassade est d’une telle diversité d’époques, de volumes, de percements et de matériaux qu’il était impossible de se rattacher à un style défini. Dès lors, nous avons voulu, dans le respect, des volumes imposés par l’Administration et la Commission des Sites offrir à l’Afrique du Sud une expression contemporaine, pour sa représentation à Paris. Ainsi avons-nous allié verre, métal, éléments en fonte d’aluminium et marbre dans une composition hardie et de notre temps ». Il est également important de savoir que si l’hôtel particulier mitoyen à ce terrain devait être démoli, la Commission des Sites et la Préfecture de la Seine a demandé qu’il soit reconstruit à son emplacement un immeuble similaire à l’Ambassade, afin qu’un ensemble homogène soit réalisé sur la totalité de l’îlot limité par le Quai d’Orsay, la rue Henri-Moissan, la rue Robert-Schuman et l’avenue Sully-Prud-homme. Enfin, il faut noter que la Direction de l’Architecture du Ministère des Affaires Culturelles a décerné ses félicitations aux auteurs du projet.


Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974




Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974


Gros œuvre, Schwartz-Haumont, menuiseries métalliques, Sitraco, coques d’aluminium de façade. Fonderies Montupet ; menuiserie. Denicourt ; serrurerie, Frascoïa et Bobo ; cloisons mobiles, Ets Luchaire ; chauffage-climatisa-tion, Seitha ; électricité, Forclum ; luminaires. Mazda, Verre et Lumière ; ascenseurs, Ascinter-Otis ; nacelle de nettoyage, Cro-meta ; carrelages et mosaïques, Cardis ; revêtements muraux Polyrey ; moquettes, Worweek : mobilier, alpha international et Mobilier International. Marbre, Montecatini Edison ; études et réalisation étanchéité, SPAPA.


Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974




Paris 7ème - Ambassade d'Afrique du Sud  Architectes: Gérard Lambert, Jean Thierrart et Jean-Marie Garet.  Intégration: L'oeuf Centre d'Etudes, Jean Piantanida  Construction: 1974




3 commentaires:

  1. Bravo pour ce texte qui conjugue architecture et technique avec une grande élégance et une grande précision. Je connais cet immeuble remarquable, mais seulement de l'extérieur. Cet article et les illustrations me donnent envie de le découvrir de l'intérieur.
    Vais-je écrire à Mr l'Ambassadeur ?

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...